Kezako ?

72196814.jpg

Il existe une multitude d’espèces de phasmes. Ces insectes sont les rois du mimétisme. Ils ressemblent à des brindilles, des écorces ou à des feuilles d'arbres afin de tromper leurs prédateurs. En général nocturnes, ils ont souvent la possibilité de changer de couleur en devenant plus sombres la nuit tombée.

Hormis quelques espèces capables de pulvériser des substances toxiques, les phasmes sont parfaitement inoffensifs. Prolifiques, d'élevage facile et peu exigeants, ils représentent l'insecte idéal à élever à l'école.

Leur durée de vie est de quelques mois à un an, rarement plus. Mais grâce à leur reproduction facile, un élevage devient facilement pérenne, les différentes générations se côtoyant dans le vivarium.

 

Beaucoup d'espèces sont parthénogénétiques. Cela signifie qu'elles n'ont pas besoin de mâles pour se reproduire, les femelles pondent des œufs sans avoir été fécondées. Les mâles existent mais sont très rares. C'est le cas du Carausius morosus, le phasme vendu dans cette boutique.

D'autres espèces ont une reproduction sexuée, un accouplement entre un mâle et une femelle est donc nécessaire.

 

Les œufs sont  éjectés par les femelles et tombent au sol, mais certaines espèces préfèrent pondre dans la terre.

 

Les petits naissent au bout de quelques semaines à quelques mois d'incubation, puis grandissent par étapes en effectuant des mues. Il est important de ne pas les déranger pendant la mue.

 

Les phasmes sont phytophages, ils se nourrissent de feuilles d'arbres ou d'arbustes. Certaines espèces en consomment une seule variété, d'autres sont moins difficiles et mangent des feuilles de ronces, framboisiers, lierre, rosier, chêne, aubépine, troène… Les végétaux consommés par les phasmes proposés dans cette boutique sont listés dans la seconde partie.

Le vivarium

Plusieurs solutions sont possibles mais l'idéal est un vivarium en bois assez haut, avec de grandes aérations grillagées pour éviter les maladies cryptogamiques dues à une trop grande hygrométrie. Ce vivarium laissant largement passer l'air permet l'introduction de grandes branches nourricières grâce à sa hauteur et permet ainsi d'être au plus près des conditions naturelles.

En revanche, il faudra vaporiser régulièrement l'intérieur du vivarium pour compenser les larges ouvertures et récréer ainsi une atmosphère chaude et humide proche des conditions naturelles, ils sont généralement issus de pays tropicaux.

VP01-3.JPEG

Le vivarium peut être placé dans une pièce à température ambiante (autour de 20°C) mais les conditions optimales s'obtiennent avec des températures comprises entre 23°C et 28°C. Des températures plus basses comme celles d'une maison ou d'une classe ne sont pas dangereuses, elles vont juste rallonger les temps de croissance.

Si on désire augmenter la température du vivarium, il suffit de placer une lampe de bureau à proximité. Attention à ne pas trop la rapprocher des éléments susceptibles de fondre ou de brûler (grillage en plastique, couvercle en plastique…)

 

Il est important que le cycle jour / nuit soit respecté. Les jeunes phasmes sont actifs à toute heure de la journée mais les adultes le sont plutôt la nuit.

Nourriture

Les phasmes se nourrissant de feuilles, la nourriture est apportée sous forme de branches disposées dans un récipient contenant de l'eau. Ces branches constituent aussi le milieu de vie privilégié des phasmes. Ils y resteront la plupart du temps.

Les phasmes vendus dans la boutique Petit-elevages peuvent être nourris avec des feuilles de ronces, rosier, lierre, troène, lilas, framboisier, châtaignier… J'utilise personnellement uniquement des ronces et du lierre, plantes que l'ont trouve même en hiver.

 

Attention, le récipient (verre, bouteille, pot à confiture…) doit être fermé afin que les phasmes ne se noient pas en tombant dans l'eau. Le plus simple est de percer le couvercle et d'enfoncer les branches dans les trous. Eviter l'utilisation de couvercles en métal qui peuvent rouiller.

 

Certains végétaux ne pourront être fournis qu'une partie de l'année mais d'autres, à feuillage persistant, permettent de les nourrir en hiver (ronces, lierre…)

Reproduction

Si les bonnes conditions d'élevage sont respectées, les phasmes se reproduiront sans problème. Certaines espèces ont besoin de mâles, mais d'autres, constituées essentiellement de femelles, commes les phasmes que nous proposons, se reproduisent par parthénogénèse, donc sans fécondation.

 

Le plus souvent, les femelles laissent tomber leurs œufs sur le sol, certaines espèces préfèrent les enfoncer dans le sol.

 

Les phasmes sont très prolifiques, les femelles pondent un ou plusieurs œufs par jour. Ceux-ci peuvent rester en place mais il est préférable de les récolter régulièrement et de les déposer dans un "éclosoir". Celui-ci peut être un simple récipient en plastique rempli de sable ou de tourbe que l'on garde humide si l'air ambiant est trop sec.

Il peut être disposé dans le vivarium.

 

Les juvéniles sont très actifs de jour comme de nuit. Ils vont muer plusieurs fois pour atteindre l'âge adulte. Pendant la mue les phasmes sont très vulnérables, il ne faut donc pas les déranger.

Entretien

Vaporiser de l'eau plusieurs fois par semaine, voire tous les jours, et de préférence le soir. Cela augmente l'hygrométrie dans le vivarium et permet aux phasmes de s'hydrater.

Remplacer les branches 1 à 2 fois par semaine, et généralement dès que les feuilles commencent à sécher.

 

Retirer régulièrement les déjections tombées au sol. Pour faciliter ce travail, il suffit de poser une feuille de papier essuie-tout sur le fond du vivarium, que l'on remplacera régulièrement. Cela permet aussi de récupérer les œufs.

Spécificités du phasme Carausius morosus

ASPECT : ressemble à une brindille, couleur variable selon les individus, l'humidité, la luminosité (vert, brun, jaunâtre). Intérieur des fémurs rouge chez les adultes.

 

TAILLE ADULTE : 8 à 9 cm

 

NOURRITURE : ronces, rosier, lierre, troène, lilas, framboisier, châtaignier…

 

REPRODUCTION : Parthénogénèse (donc pas d'accouplements, les mâles de cette espèce sont très rares). Les œufs sont éjectés sur le sol.

 

INCUBATION : 3 à 4 mois.

 

DEVELOPPEMENT : 4 à 6 mois pour atteindre la taille adulte.

 

COMPORTEMENT : Actifs la nuit, également en journée pour les jeunes.

 

VIVARIUM : le vivarium de cette boutique convient parfaitement (1 pulvérisation d'eau par jour).

 

TEMPERATURE : 20°C à 26°C.

IMG_1204.jpg